Qui sommes-nous ?

Former les étudiants à l’ESS, par l’ESS et au service de l’ESS !

L’expérience SCIC B323 de l’Université de Poitiers

Fondée en mars 2016, la SCIC SAS B323 est la première coopérative étudiante en France de prestations de services de type cabinet d’études et de conseils. Elle est dédiée à la fois à l’apprentissage à l’entrepreneuriat collectif en ESS, à la promotion et au développement de ce secteur au niveau local et régional. La coopérative est liée au Master 2 Droit et Développement de l’Economie Sociale et Solidaire de l’Université de Poitiers.

Elle a pour premier objectif de favoriser l’apprentissage des étudiant.e.s, le renforcement de leurs capacités et compétences au bénéfice de leur future insertion professionnelle dans l’économie sociale et solidaire. La SCIC B323 s’inspire à la fois des pratiques de la pédagogie active (apprentissage par l’expérience, développement de projets, contrat d’engagements) et d’expériences de formation à l’entrepreneuriat, capitaliste (Junior-entreprises sous forme associative en France) ou coopératif (Coopérative Jeunesse Services au Québec).

En interne, il s’agit pour les apprenant.e.s de participer pleinement, en situation de responsabilité, au développement d’une “vraie” entreprise, immatriculée au Registre du Commerce des Sociétés, disposant d’un capital social, communiquant, démarchant, négociant et facturant des prestations, couvrant ses frais de fonctionnement, payant ses impôts, et faisant vivre son statut de SCIC.

En externe, il s’agit pour les étudiant.e.s, via des groupes projets, de répondre efficacement, de façon professionnelle, à des commandes “réelles” adressées par des entreprises de l’ESS, de la lettre de commande aux différents livrables prévus. Le fonctionnement intrinsèque de la SCIC (gouvernance, RH et gestion) et les prestations permettent ainsi d’appliquer “en direct” les théories et méthodes présentées en cours et participent aussi au développement d’une interdisciplinarité en sciences sociales (droit, économie, gestion, sociologie, histoire, anglais) tant au niveau des enseignant.e.s que des étudiant.e.s.

La SCIC B323 constitue également un lieu de rencontre entre milieu universitaire (enseignant.e.s, chercheurs/chercheuses et étudiant.e.s) et acteurs/actrices de l’ESS, locaux et régionaux, coopératifs, associatifs et mutualistes, et d’activités économiques diverses.

Les prestations (étude, recherche-action, éléments de communication …), ponctuelles (de type événementiel) ou de longue durée (3 à 5 mois), ne peuvent se faire que dans le champ de l’ESS.

Le choix du statut SCIC est le résultat d’un travail juridique collectif conduit par deux promotions successives du master, statut finalement préféré aux autres alternatives envisagées (intégration dans une CAE, association type Junior-entreprise, Coop 1947…). En tant que SCIC,  la gouvernance est réglementairement de type multi-sociétariale.

Elle est structurée en quatre collèges d’associés :

  • Collèges

De plus la forme choisie, la Société par Actions Simplifiée (SAS), a permis de concevoir une organisation de la gouvernance de type holacratique, reposant sur l’intelligence collective, l’auto-organisation et la prise disséminée de décisions. Les statuts n’ont prévu ni Conseil d’administration, ni Bureau. L’organe central est l’AG (deux par an), qui élit un Président renouvelé tous les ans.

Les statuts prévoient uniquement une commission de coordination (de 5 à 8 membres), non décisionnaire, chargée de conseiller et de faciliter les relations entre les divers cercles fonctionnels (gouvernance, communication, groupe projets, gestion, réponse à appels à projet…), cercles qui sont totalement évolutifs en fonction des besoins des promotions successives d’étudiant.e.s.